Les couronnes du pharaon

Parmi les insignes de la royauté, les couronnes tiennent une place privilégiée. Objets de puissance, elles sont adorées et leur manipulation est ritualisée. Il en existe plusieurs variétés simples ou composites, dotées d'un grand nombre de noms. Assimilées à l'Oeil d'Horus, ornées de l'uraeus, le serpent dressé prêt à lancer sa flamme protectrice, elles symbolisent le pouvoir. Attributs des rois et des dieux, les principales sont la couronne blanche de Haute-Egypte, sorte de mitre terminée par une boule, qui est liée à la déesse vautour tutélaire de cette région, Nekhbet. La couronne rouge de Basse-Egypte associée à la déesse serpent du nord, Ouadjet. Le pschent qui est la réunion des deux couronnes précitées et qui expriment la réunion des Deux-Terres. Le khéprech, couronne bleue, particulièrement arborée par les rois du Nouvel Empire. La couronne atef d'Osiris qui reprend la forme de la couronne blanche surmontée d'un soleil et flanquée de deux plumes d'autruche. La couronne hemhem constituée de 3 couronnes atef, de deux uraeus et de cornes de bélier.