Comprendre l'Egypte ancienne



A propos d'étoffes pharaoniques

Parmi les offrandes offertes aux dieux égyptiens durant le culte quotidien ou bien encore aux défunts, les étoffes tiennent une place importante de par le rôle de protection qu'elles assument pour celui qui les porte. Ainsi, tandis que les bandelettes des momies sont associées à certaines divinités, à titre d'exemple on peut citer celles de la tête qui sont mises en relation avec Rê-Horakhty, Nekhbet, Hathor, Thot, Nebet-Hetepet ou Sekhmet, l'étoffe ménékhet représente l'étoffe la plus courante présentée dans les offrandes. Celle-ci peut être de différentes couleurs, chaque couleur étant liée à un rôle précis : l'étoffe blanche contre les ennemis, la bleue sert à voiler le dieu, la verte pour la santé et la vigueur de celui-ci et enfin la rouge qui le protège.
Les étoffes ines et idémi sont de couleur rouge, si elles sont offertes en offrandes, l'idemi sert aussi à confectionner le manteau royal de la fête-sed.  On trouve également l'offrande de l'écharpe siat de couleur blanche à franges dont le rôle, notamment pour les défunts, est de chasser les ténèbres.  A côté de cela, il existe encore d'autres variétés de tissus.
R.B.

A propos du némès


Avoir abordé les étoffes m'amène tout naturellement à parler du némès, l'une des coiffes les plus célèbres du pharaon dont l'exemple le plus fameux reste celui d'or et de lapis-lazuli du masque de Toutânkhamon, mais ce nom ne désigne pas seulement cela. Le némès est aussi l'étoffe dont se vêtent les dieux et qui fait l'objet d'une offrande dans le rituel égyptien.
R.B.